Les incontournables de Gironde : le phare de Cordouan, le "Versailles" de la mer

 

 

Publié le 25/02/2019 dans : Gironde

Aujourd'hui, nous vous proposons de (re)découvrir le phare de Cordouan situé à l'entrée de l'estuaire de la Gironde, entre le Verdon-sur-Mer et Royan. Classé Monument historique en 1862, celui que l'on surnomme le "roi des phares", en raison de la richesse inouïe de son décor, est le plus ancien phare français encore en activité, mais aussi le seul phare au monde à posséder une chapelle. Distance depuis le camping : une petite heure de route !

le phare de Cordouan

Bref retour en arrière...

Construit sur un îlot rocheux, à sept kilomètres du continent, à égale distance des côtes de Gironde et de Charente-Maritime, le phare de Cordouan est le plus ancien phare de France. Du haut de ses 67 mètres, il veille depuis plus de quatre cents ans sur l'estuaire de la Gironde. C'est sous le règne d'Henri III que commence la construction du phare avec la volonté d'ériger une véritable "oeuvre royale". Après 25 ans de travaux colossaux, la tour blanche en pierre de Saintonge est inaugurée en 1611. Les travaux de consolidation et d'embellissement du phare continueront sous le règne de Louis XIV, tant et si bien qu'il sera très vite surnommé le "Versailles de la mer".

Le roi des phares et le phare des rois !

De par la qualité de son architecture et ses ornements royaux, le phare de Cordouan est sans aucun doute le plus luxueux des phares du monde. Il faut dire qu'il revête tous les attributs d'un "château phare" de la Renaissance : pierre de taille finement travaillée, marbre, boiseries, sculptures, et même une chapelle royale. Il est classé aux Monuments historiques en 1862, la même année que la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

Petit tour du propriétaire et visite guidée du phare

Depuis le vestibule qui faisait jadis office de chambres aux gardiens, un escalier hélicoïdal de 301 marches dessert les six étages de la tour et mène jusqu'à la lanterne, à 37 m au-dessus de la mer.
Le premier niveau ouvre sur l'Appartement du Roi où, comme son nom ne l'indique pas, aucun souverain n'a séjourné. Cette Salle d'apparat pavée de marbre blanc et noir est ornée de pilastres portant les lettres initiales de Louis XIV et de sa reine Marie-Thérèse. En l'absence du roi (qui ne viendra jamais), la cheminée en forme de clocheton fut longtemps utilisée par les gardiens pour cuisiner et se chauffer.
Au deuxième étage, le visiteur découvre la chapelle royale. La seule au monde à avoir été construite dans un phare. En promenant le regard autour de soi, on admire une très belle coupole à caissons dans le style architectural de la Renaissance, les emblèmes royaux d'Henri III et d'Henri IV qui ornent le linteau de la porte et les vitraux signés du maître-verrier Julien Léopold Lobin (1855). Des baptêmes et des bénédictions nuptiales y sont encore exceptionnellement célébrés.
La visite se poursuit avec la salle des Girondins qui nous apprend que le phare fut rehaussé de 20 mètres en 1786 pour mieux guider les bateaux. On traverse la salle du contrepoids, la salle des lampes, la chambre de veille (ancienne salle de travail des gardiens) et enfin la lanterne qui abrite le système optique du phare d'une portée de 40 km.
Les dernières marches à gravir vous conduisent sur la coursive extérieure. De là, vous êtes récompensé de vos efforts par une vue époustouflante sur tout l'estuaire de la Gironde, la côte sauvage d'Arvert et la pointe de la Coubre.

PRATIQUE

  • Prix d'entrée : 15 € / adulte, 10 € / enfant de moins de 16 ans (juillet/août), tarif unique de 7 € hors-saison
  • Départ depuis Port Médoc / Verdon-sur-Mer (à 80 km du camping) : traversée en mer de 45 minutes avec les Vedettes la Bohême
  • + d'infos : www.phare-de-cordouan.fr

Photo : © Dimimis

Cet article vous a plu ? Partagez-le !